vendredi 17 octobre 2014

[Voyage]: L'île artificielle d'Odaiba (baie de Tokyo)

 
 
Pour la suite de mes aventures au Japon, j'ai décidé de vous emmener aujourd'hui sur l'île artificielle d'Odaiba, située dans la baie de Tokyo. Odaiba est une attraction à elle-seule et est devenue une destination prisée des japonais pour se détendre le weekend ou tout simplement pour faire du shopping. Notre ami Wiki nous apprend ainsi que Daiba signifie "forteresse" en japonais, en référence aux batteries de canons positionnées sur l'île. Odaiba a été terminée en 1853. Le développement moderne d'Odaiba a commencé après le succès de l'exposition universelle de 1985 de Tsukuba et se poursuivra à l'occasion des jeux olympiques d'été de 2020. Depuis Tokyo et pour rejoindre Odaiba, il vous faudra emprunter la ligne de métro aérienne - ou monorail Yurikamome. Cette ligne a la particularité d'être commandée par ordinateur et sans conducteur à bord !
 
 
Une fois arrivé sur place, la première chose que l'on remarque instantanément, c'est l'immense grande roue (Daikanransha) qui surplombe l'île. A son ouverture en 1999, il s'agissait de la plus grande grande roue du monde (115m) ! Elle est située juste à côté du centre commercial Palette Town. Un tour de 16 min à son bord vous permettra d'admirer un magnifique panorama avec entre autres la tour de Tokyo, le Rainbow Bridge avec un point de vue différent, l'aéroport d'Haneda, etc. Par temps clair, vous pourrez même apercevoir le Mont Fuji, la plus haute montagne du Japon ! Comptez 900 yens (environ 6,50€) pour le billet adulte.
 
 
Au sein du centre commercial Palette Town se trouve le Tokyo Leisure Land, une gigantesque salle d'arcades ouverte presque 24h/24 ! Il y en a pour tous les goûts : billard, bowling, karaoké, photomatons kawaii, etc.
 
 
Si Palette Town n'a pas rassasié toutes vos envies shopping, Venus Fort devrait achever de vous convaincre ! Ce centre commercial a été minutieusement décoré sur le thème de Venise, avec ses fontaines de marbre et des couchers de soleil artificiels toutes les 30 min. Encore un peu et on se croirait à Las Vegas :) Les magasins sont assez axés luxe mais la visite faut le coup d'œil, ne serait-ce que pour les décors.
 
 
Au détour des allées de Venus Fort, nous sommes tombés un peu par hasard sur le Toyota History Garage, un musée consacré aux automobiles les plus emblématiques de l'histoire. Bonne nouvelle, l'entrée est gratuite ! La fan de la trilogie Retour vers le futur que je suis n'a pu s'empêcher de pousser des cris de joie à la vue de la mythique DeLorean DMC-12.
Une route ? Là où on va, on n’a pas besoin de route !

 
On continue notre balade jusqu'au DiverCity Tokyo Plaza, un (énième) centre commercial devant lequel se trouve... un robot Gundam géant ! 18m de haut pour 35 tonnes, j'ai beau ne rien connaître de l'animé, je suis tout de même restée en admiration face à ce robot, premier du genre mecha. A l'intérieur du centre, nous nous arrêtons pour la pause déjeuner et je déguste mes premières (et dernières T_T) yakisoba du séjour. Pas grave, je me rattraperais chez l'excellent Nobi Nobi :p Si vous n'êtes pas tentés par la gastronomie japonaise, le restaurant Kua' Aina, situé non loin de là et que l'on nous a chaudement recommandé, vous régalera de ses burgers gourmets hawaïens.
 
 
Odaiba Marine Park dispose d'une plage mais la baignade y est interdite. Le long de la plage s'étend une promenade fort sympathique d'où l'on peut admirer le Rainbow Bridge, copie du pont de Brooklyn et qui doit son nom aux 444 lumières qui l'illuminent chaque soir et changent selon les saisons. Il fait partie des plus beaux ponts modernes du Japon. Le parc contient également une reproduction de la statue de la liberté, à même échelle que celle visible à Paris au milieu de la Seine.
 
 
Outre les intérêts touristiques cités précédemment, vous pourrez également trouver à Odaiba : une salle de concert, un Legoland, Madame Tussauds (l'équivalent de notre musée Grévin), une salle d'arcades estampillée Sega, un parc d'attractions Hello Kitty, le musée des sciences de la mer et de l'eau, le siège de Fuji TV, un complexe thermal, etc. Et la liste est encore longue !
 
 
Pour nous remettre de nos émotions, nous nous accordons une pause bien méritée chez Baskin Robbins, une chaîne de crèmes glacées visiblement très populaire. Et bien que nous étions alors encore au mois de septembre, Halloween battait déjà son plein ! Baskin Robbins est connu pour son slogan "31 parfums", soit autant de parfums que de jours dans le mois :) L'occasion pour moi de me régaler de ma première glace au matcha (thé vert) - Ok, assortie également d'une boule saveur coconut grove :p J'espère que cette petite incursion sur l'île d'Odaiba vous a plu et je vous dis à très vite pour la suite de mon fabuleux voyage !
 

vendredi 10 octobre 2014

[Voyage]: Tokyo DisneySea °o°

 
Attention, article fleuve ! De retour sur le blog non pas pour vous jouer un mauvais tour, mais pour vous parler du magnifique voyage que je viens d'effectuer au Japon. Et quoi de mieux pour commencer cette série de billets qu'une visite guidée du parc Tokyo DisneySea ? C'était l'un de mes cadeaux d'anniversaire : une journée et une nuit dans ce parc si singulier et fantasmé par les fans Disney du monde entier. En effet, là où il existe plusieurs Disneyland (ou Magic Kingdom - Anaheim, Orlando, Paris, Hong Kong, re-Tokyo et prochainement Shangaï), le parc Tokyo DisneySea est unique en son genre. Il s'agit donc du second parc à thème de Tokyo Disney Resort. On y accède en empruntant la Disney Resort Line, une ligne de monorail aux hublots et poignées en forme de tête de Mickey ♥
 
 
Tokyo DisneySea, je l'ai arpenté des centaines de fois de manière virtuelle à travers les innombrables trip report de fans passionnés. Il n'empêche, c'est autre chose que de le fouler de manière réelle cette fois *_* ! Bien organisée, j'avais acheté mes billets à l'avance sur le site officiel, idem pour la réservation de la nuit d'hôtel au MiraCosta (mais j'y reviendrai en fin d'article). L'avantage ? Les e-tickets sont datés pour le jour de la visite et permettent un accès rapide au parc sans passer par la case caisse et donc potentiellement file d'attente (il y en aura suffisamment au cour de la journée ^^). L'entrée du parc se fait par la Disney Sea Plaza, une immense place articulée autour d'une fontaine représentant un globe terrestre. Le parc en lui-même est constitué de 7 ports (repartis autour d'une île volcanique), un peu à l'image des lands/pays que nous connaissons. Je vous fais faire le tour du propriétaire ? (certaines descriptions ont été empruntées à la page Wikipédia Tokyo DisneySea). N'hésitez pas à cliquer sur les photos pour les apprécier en grand format !

 
C'est l'entrée du parc, située sous l'hôtel Disney's Hotel MiraCosta. Mediterranean Harbor est conçue comme une ville italienne de la Renaissance en bord de mer, à l'image de Venise. Les façades des bâtiments sont absolument charmantes et le soin qui leur a été apporté, impressionnant : on ne saurait distinguer le vrai du trompe-l'œil (fausses fenêtres, faux balcons, etc.). Cela pourrait très bien résumer l'aspect global du parc : un souci du détail et des finitions que l'on ne retrouve nulle part ailleurs. Cette zone là concentre surtout des boutiques et des restaurants mais vous pourrez tout de même profiter d'une balade romantique à bord d'une gondole vénitienne ;)
 

 
 
Une évocation des grands ports américains au début du XXème siècle. D'un côté se trouve le port de New York, avec ses grands bâtiments, ses nombreux pontons et ses bateaux et de l'autre côté, le port de pêche de Cape Cod (où l'on retrouve à de nombreux endroits Duffy, l'ourson mascotte du parc). Comme vous pouvez le constater, Halloween était déjà à l'honneur ! A peine la saison d'été passée que le parc revêt citrouilles & lanternes. American Waterfront concentre 3 attractions majeures : Tower of Terror (avec une histoire différente de celle du resort parisien), Toy Story Mania ! et Turtle Talk. Je n'ai fait que la première, malgré le fait d'être arrivée tôt sur place, il n'y avait déjà plus de fast pass pour la deuxième. Je ne saurais donc que vous conseiller de faire celle-ci en premier ou du moins d'obtenir le précieux sésame pour y revenir plus tard dans la journée car c'est semble-t-il l'attraction phare du parc (ou du moins, celle que les japonais préfèrent). L'on peut également visiter un gros paquebot qui n'est pas sans rappeler le Titanic, le S.S Columbia.
 

 
C'est la partie futuriste du parc, très semblable à notre Discoveryland, l'eau en plus. Ici, Autopia et ses voitures des années 50 a cédé la place à Aquatopia et ses drôles d'engins flottants. L'autre attraction majeure de ce port est StormRider, un simulateur qui vous placera au cœur d'une énorme tempête.
 
 
 
Place aux jungles luxuriantes d'Amérique Centrale ! L'architecture générale est celle des camps d'explorateurs dans la jungle, fait de tôles de bois et autres matériaux de récupération. Si Raging Spirits est la copie conforme d'Indiana Jones et le Temple du Péril, Indiana Jones Adventure : Temple of the Crystal Skull (on en perdrait presque le fil !) est une histoire originale dans laquelle vous prendrez place à bord de la célèbre jeep de l'aventurier et professeur d'archéologie. Si vous avez le temps, arrêtez-vous voir le magnifique spectacle Mystic Rhythms - les esprits de la foret prendront vie sous vos yeux, d'autant plus que celui-ci s'arrêtera en avril 2015 pour céder la place à une nouvelle création.
 

 
C'est le monde arabe avec Aladdin qui est à l'honneur dans cette section. On retrouve ici un gigantesque carrousel, les tapis volants de Jasmine mais surtout Sindbad's Storybook Voyage, une attraction qui, comme son nom l'indique, raconte les voyages extraordinaires du marin accompagné de son fidèle bébé tigre Chandu. Un voyage qui s'effectue à la manière d'It's a Small World, dans de grosses barques et surtout raconté par des décors & des centaines de poupées animées. Rassurez-vous : la musique n'est pas la même mais reste bien en tête et pour cause : elle a été composée par le célèbre Alan Menken (La Petite Sirène, La Belle et la Bête, etc.) ! Vous le verrez sur la dernière photo de ce paragraphe : il existe des points photos à travers tout le parc pour faire poser... ses peluches ! Et plus particulièrement l'ourson Duffy ;)
 
 
 
C'est le monde d'Ariel, la petite sirène. Ce port est constitué de plusieurs attractions à l'intérieur d'une grande caverne "sous-marine" du nom de Triton's Kingdom. Il y en a également une ou deux en extérieur. Les décors de ce port sont incroyables : une fois arrivés à l'intérieur de la caverne, on se croirait vraiment sous l'océan ! Les plus passionnées partiront à la recherche de la statue du prince Eric, tombée au plus profond des eaux...
 


 
 
Cette île volcanique, tout droit sortie d'un roman de Jules Verne, occupe le centre du parc et s'élève à la même hauteur que le château de Cendrillon dans le parc voisin de Tokyo Disneyland. C'est à la nuit tombée que ce port révèle toute sa beauté. Situé au pied du volcan, le célèbre Nautilus est au mouillage et il est possible de le visiter. Journey to the Center of the Earth est un périple vers le centre de la terre à bord de véhicule hybride. C'est une très grosse attraction dans laquelle le véhicule descend à plus de 75 km/h le flanc gauche du volcan. Le reste de l'attraction est une visite des merveilles du sous-sol imaginaire de la Terre. Le soir, depuis Mediterranean Harbor, nous avons pu admirer Fantasmic!, un spectacle nocturne composé de feux d'artifices, d'effets hydrotechniques et pyrotechniques. Un très beau show, surtout avec le volcan éclairé en arrière plan *_* C'est sans conteste le plus abouti des parcs Disney qu'il m'ait été donné de voir jusqu'à présent. Une vraie merveille ! (mais les photos parlent pour moi ;)
 
 
 
 
Le soir, après avoir arpenté le parc en long, en large et en travers, nous étions bien contents de loger sur place, au Disney's Hotel MiraCosta, qui marque d'ailleurs l'entrée du parc à thème (cela ne vous rappelle-t-il rien ? ;). Le nom de l'hôtel signifie "admirer la côte" et ce nom est doublement vrai. L'hôtel possède une vue sur le lagon du parc Tokyo DisneySea au pied du volcan Mont Prometheus et juste derrière sur la baie de Tokyo. Le lendemain matin, nous avions choisi de prendre notre petit-déjeuner au Bellavista Lounge, pour profiter une dernière fois de la vue extraordinaire qui s'offrait à nous.
 
Bienvenue aux uns et aux autres dans un monde où voguent l'imagination et l'aventure. Tokyo DisneySea est dédié à l'esprit d'exploration qui vit en chacun de nous. Ici nous embarquons dans un voyage pour l'aventure, la romance, la découverte et le divertissement et voyageons vers des Ports d'escale exotiques et fantaisistes. Que Tokyo DisneySea inspire les cœurs et les esprits de nous tous qui partageons la planète bleue, la Terre.
Michael Eisner, 4 septembre 2001.